Qu’est-ce que la combustion spontanée humaine ?

5/5 - (18 votes)

 

La combustion spontanée est un phénomène rare mais réel, dans lequel un objet se consume de façon inexpliquée et sans l’aide d’une source externe de chaleur. Bien que la plupart des cas de combustion spontanée impliquent des déchets organiques tels que des ordures ou des déchets animaux, il existe des cas documentés dans lesquels des vêtements, des draps et même des corps humains ont pris feu sans raison apparente. La combustion spontanée est généralement attribuée à un processus appelé pyrolyse, dans lequel les composés organiques se décomposent en gaz combustibles lorsqu’ils sont exposés à une source de chaleur.

Cependant, la manière dont cette source de chaleur est produite reste souvent un mystère. Certains scientifiques pensent que la combustion spontanée peut être causée par des micro-organismes qui libèrent des gaz combustibles, mais cette théorie n’a pas encore été prouvée. D’autres pensent que la combustion spontanée est le résultat d’une réaction chimique complexe entre les composés organiques et l’oxygène de l’air, mais cette théorie n’est pas non plus prouvée. En raison du manque de preuves scientifiques, la combustion spontanée reste un mystère pour les chercheurs.

 

 

Des cas de combustion spontanée humaine

 

Malgré le fait que la combustion spontanée soit rare, il existe quelques cas documentés dans lesquels des gens ont été victimes de ce phénomène étrange. En 1951, une femme du nom de Mary Reeser a été retrouvée carbonisée dans sa maison de St. Petersburg, en Floride. La seule chose qui restait de son corps était son crâne et une partie de sa colonne vertébrale. L’enquête n’a pas révélé de traces d’accès à la maison, et il n’y avait aucune trace d’un incendie. En 1967, le cadavre d’une jeune femme du nom de Jenny Lee Hayworth a été retrouvé complètement carbonisé sur son lit à San Francisco, en Californie. De nouveau, il n’y avait aucune trace d’un incendie et aucun moyen apparent pour que quiconque puisse entrer ou sortir de la chambre. Ces deux cas, ainsi que plusieurs autres, restent encore non résolus.

 

 

Que dit la science sur les cas avérés de combustion spontanée ?

 

Il existe de nombreux cas documentés d’êtres humains qui s’enflamment spontanément, et la grande majorité de ces cas restent inexpliqués par la science. Dans la plupart des cas, la victime est une personne qui consommait de l’alcool ou un autre liquide inflammable avant de s’enflammer, ce qui laisse penser que ces substances ont joué un rôle dans la combustion. Cependant, il existe également un certain nombre de cas dans lesquels la victime n’utilisait aucune substance inflammable et l’incendie semble s’être déclenché spontanément. Ces cas sont particulièrement déroutants, car il n’y a aucune explication claire sur la façon dont l’incendie aurait pu se déclencher.

Une théorie est que le corps peut produire une petite quantité de gaz méthane, qui peut être hautement combustible. Cependant, ce gaz n’est généralement produit qu’en très petites quantités, et on ne sait pas comment il pourrait s’accumuler à un point tel qu’il ferait exploser le corps en flammes.

Une autre théorie est que certaines personnes peuvent être plus sensibles à l’électricité statique que d’autres, et que cela pourrait potentiellement enflammer leurs vêtements ou leurs cheveux. Cependant, il n’y a aucune preuve concrète pour soutenir cette théorie. En fin de compte, les causes de la combustion humaine spontanée restent largement mystérieuses et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer quels facteurs peuvent contribuer à cet étrange phénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :